Logo Écotopie

Notre vision & nos missions

Écotopie vise le développement de l’écocitoyenneté, c’est-à-dire une prise de conscience environnementale des individus et des sociétés associée à la capacité à initier, revendiquer, mener une réflexion critique et des actions porteuses de changements individuels et collectifs en vue de la coconstruction d’une société plus démocratique, plus solidaire, soucieuse du bien commun, sur le long terme. Une société attentive à minimiser son impact sur l’environnement (notion de soutenabilité) et à protéger la nature pour elle-même, en dehors de toute logique utilitariste.

Le rôle d’Écotopie est de promouvoir et enrichir les philosophies et les pratiques pédagogiques d’Éducation relative à l’Environnement. Notre asbl explore les multiples dimensions d’une éducation centrée sur le rapport à l’environnement, en examinant notamment son importance et sa signification pour le développement humain et les transformations sociales.

Par une conscientisation et une mise en perspective critique de notre rapport (individuel et collectif) à l’environnement, nos actions renforcent la capacité des individus et des groupes à se relier, à comprendre et à agir sur le monde.

Nos moyens d’action sont la formation d’adultes, la recherche pédagogique, l’accompagnement de projets, la réalisation d’outils éducatifs et la publication de nos analyses et études.

Notre approche repose sur 4 portes d’entrée complémentaires

1. Écocitoyenneté – Comprendre pour agir.

La première entrée concerne la sphère d’interaction des individus et des sociétés avec leur environnement. Les actions qui relèvent de l’axe écocitoyenneté s’inscrivent plutôt dans une finalité d’éducation pour l’environnement : elles sont centrées sur une meilleure prise en compte de l’environnement par un individu ou un groupe social afin d’en préserver ou en développer les qualités.

2. Cadre de vie – Instaurer, restaurer, enrichir la relation de chacun avec son environnement.

Également positionné dans la sphère d’interaction des individus et des sociétés avec leur environnement, l’axe cadre de vie se distingue par ses finalités s’inscrivant davantage dans une optique d’éducation par l’environnement : les actions privilégient aux niveaux individuel et collectif le développement d’un ancrage territorial fort et d’un questionnement philosophique sur notre relation à la nature et notre « identité terrienne ».

Les 3 sphères d'interaction de l'éducation relative à l'environnement - GaD

3. Transition – Accompagner le changement individuel et collectif.

La 3e porte d’entrée cible la sphère personnelle et la sphère associative. Les actions que nous développons dans cet axe vont plus particulièrement porter sur ce qui met les personnes en mouvement, sur ce qui les encourage à changer, à commencer par soi, puis à entrer en relation et entreprendre des actions avec les autres et dans son environnement, avec une conscience critique et réflexive. Nous explorons notamment la place des émotions dans les processus d’apprentissage, les valeurs, les questions de sens et d’engagement. L’enjeu est de reconnaitre et d’explorer la diversité des façons de s’engager et de pratiquer l’éducation relative à l’environnement.

4. Intelligences communes – Construire ensemble un savoir environnemental et pédagogique.

Enfin, l’axe intelligences communes s’inscrit dans la sphère de l’altérité, celle de l’interaction avec l’autre et du vivre-ensemble. Se retrouvent ici les actions spécifiquement dédiées à l’approfondissement d’outils et de méthodes collaboratives, avec l’environnement comme objet de découverte ou d’investigation, ou au développement de formes élaborées d’intelligences particulières, comme l’intelligence commune du territoire ou les intelligences écocitoyennes. Ce 4e axe se situe dans une optique d’apprentissage et de vitalisation de la démocratie.